113, avenue de la division Leclerc 93700 Drancy

Mis à jour le Jeudi 18 avril 2019 à 17h15

« Le travail, c’est la santé ». Grossièrement résumé, c’est à peu près le sentiment des dirigeants d’entreprise lorsqu’on les interroge sur leur état. Malgré des journées à rallonge, et le stress inhérent à leur fonction, 8 patrons sur 10 s’estiment en bonne santé. Mais c’est surtout qu’ils en prennent moins soin…

Raison n°1 : un pépin de santé, c’est un risque pour l’entreprise aussi

Ils auraient pourtant tout intérêt à s’en préoccuper. Car si la santé des entrepreneurs est peu étudiée, elle constitue un véritable enjeu économique. Pas tant dans les grandes entreprises que dans les petites, où l’arrêt de travail –ou pire, la disparition- du « boss » peut avoir des conséquences graves. Vous vous investissez à fond dans votre boîte ? Alors prenez aussi soin de vous !

Raison n°2 : parce que vous pouvez tirer parti des assurances de vos salariés

Depuis le 1er janvier 2016, la loiava impose la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés (l’ANI), en laissant de côté les dirigeants. Pourtant, le fait d’avoir un contrat de santé pour ses troupes "offre" au patron des avantages intéressants.

Raison n°3 : parce que c’est le premier pas vers une meilleure protection globale

La complémentaire santé (qu’on simplifie souvent sous le terme de « mutuelle ») n’est que la partie émergée de l’iceberg. Pour se prémunir contre les conséquences d’un accident (via la prévoyance) ou préparer l’avenir (assurance retraite), le dirigeant non-salarié doit souvent bâtir sa propre protection sociale. Une contrainte ? Mais aussi un double avantage : vous couvrez (et cotisez) pour des garanties adaptées à votre cas. Et la plupart de ces cotisations bénéficient d’un régime fiscal très intéressant.

Partenaires Assurance