113, avenue de la division Leclerc 93700 Drancy

Mis à jour le Jeudi 18 avril 2019 à 17h29

La retraite ? Alors que vous pensez nouveaux marchés, développement, ou amélioration de vos marges, ce n’est probablement pas votre préoccupation première. Il sera toujours temps d’y songer… plus tard ?

Le raisonnement est plus que répandu, puisqu’à peine une entreprise de moins de 20 salariés sur cinq est « équipée » d’un dispositif de retraite complémentaire. Et pourtant, préparer sa retraite tôt se révèlera forcément un bon calcul, pour au moins quatre raisons.

1. Parce que la chute de vos revenus risque d’être brutale…

Moins de la moitié, si vous êtes dirigeant salarié. Même pas le tiers, si vous êtes TNS (indépendant). C’est le rapport entre votre dernier salaire et le montant de votre pension de retraite si vous ne faites que cotiser aux assurances obligatoires durant votre vie active. Ce ratio (que l’on appelle le taux de remplacement) est d’autant plus défavorable que vos revenus sont élevés, et la chute de niveau de vie risque donc d’être rude. A moins de souscrire à un produit d’épargne-retrait complémentaire suffisamment tôt…

2. Parce que l’épargne-retraite fait baisser vos impôts…

Pour encourager les Français à compléter leur retraite par d’autres moyens, l’Etat a adopté un principe simple, mais efficace : sous certaines limites, les sommes épargnées sont déductibles des impôts. Impôt sur le revenu (pour les sommes versées par le salarié ou le dirigeant à titre personnel) et impôt sur les sociétés si l’entreprise abonde de son côté. À tel point que l’épargne-retraite, quel que soit le placement choisi, constitue désormais un classique de la défiscalisation.

3. Parce qu’il existe des solutions idoines pour les indépendants…

En optant pour le statut de TNS (travailleur non salarié), on minimise ses cotisations sociales… mais aussi le niveau de sa future retraite. Les TNS sont ceux qui disposent du taux de remplacement le plus bas. Pour rééquilibrer la balance en leur faveur, ils disposent donc d’un dispositif de retraite fiscalement plus avantageux : les contrats Madelin. Mais est-ce le bon placement ? Tout dépend de votre faculté à épargner régulièrement. À analyser, donc, avec un spécialiste comme votre expert-comptable.

4. … mais aussi pour les dirigeants salariés

PEE, Perco, Perp, article 83… Les salariés (et les dirigeants qui ont opté pour ce statut) disposent eux aussi d’un large éventail de solutions pour préparer leurs vieux jours au mieux. Chaque solution (ou cocktail de plusieurs solutions) présente ses avantages et ses contraintes, résumés dans cet article. Là encore, on ne saurait trop vous conseiller de mettre les choses à plat avec un bon connaisseur de ces questions

Partenaires Assurance